Il y a des occasions dans la vie qui nous permettent de vivre l'expérience de travailler dans la communauté et de livrer notre grain de sable.

En tant que participant à cette mission Ayquina-Turi 2018, j'ai senti la joie de faire partie de ce beau travail et de me mettre au service de ceux qui ont besoin de notre aide. Volontairement, j'ai rejoint prêt à travailler sur ce qui était et j'ai hâte de savoir que nous allions apporter notre contribution dans le travail lié à la terre, le travail acharné qui est fait dans le bétail, la récolte et la plantation, qui est l'activité que les gens de tous les jours Q L'UE est allée à la visite. Vivre dans notre propre chair l'effort, la simplicité et la beauté qui est d'être en contact avec la terre, d'évaluer les rencontres et de coexister avec la communauté.

Avec cette expérience, j'ai senti la proximité avec le Christ, en voyant le bonheur des adultes et des enfants partageant chacune de leurs histoires personnelles et faisant partie de leur vie, même pour une courte période de temps. Visitez-les, donnez-leur un moment agréable, sortez-les de la routine avec les activités qui ont eu lieu dans une coexistence où nous nous impliitons tous dans le cœur.

Je n'ai qu'à remercier cette occasion offerte par l'establishment pastoral et l'enrichissement spirituel.

Daniela Recabarren Espinoza.
Professeur d'éducation physique.
Fondation éducative Colegio Notre-Dame d'Ayquina.
Calama-Chili

 

L'expérience de Misiones à Ayquina-Turi

Tu fais du bien comme tu l'aimes

À l'heure actuelle, les gens se concentrent sur des objets matériels, sans penser aux besoins du cœur. Ce dont la société a besoin, c'est de donner l'amour et la joie à tous les êtres humains qui nous entourent, de livrer le bonheur sans rien attendre en retour, de donner un câlin et de donner un sourire aux plus démunis, ce sont les vraies valeurs et qui enrichit l'âme. Parce que Jésus nous apprend à travers ses actions et ses paroles, à être missionnaires au jour le jour, à délivrer un bon apprentissage par de nouveaux enseignements.

L'expérience de passer trois jours à Ayquina déconnecté des zones urbaines a été merveilleux, parce que, grâce à l'essentiel de la vie, la nature, les adultes âgés et les enfants, j'ai été en mesure de se rapprocher de Christ dans la saison de l'Avent. De partager leurs besoins et leurs préoccupations, de savoir qu'ils veulent être à l'avenir, de vivre l'espoir que les traditions culturelles seront maintenues dans le village d'Ayquina et Turi était vraiment belle. Savoir qu'il y a encore des gens nourris d'une manière naturelle et organique et qu'ils se nourrissent de la foi et de la religiosité est incroyable.

Le premier jour nous sommes arrivés, nous avons commencé à travailler immédiatement étudiants, professeurs, pastorales, catéchistes, Centre général des parents avec le même but, de fournir un grain de sable à ces belles et arides villes du Nord du Chili. Travailler en équipe avec les étudiants était très gratifiant, parce que chacun avait une responsabilité dans la communauté. Le travail a été pénible tous les jours, fatigué, soif, cependant, toujours en gardant à l'esprit que le Christ a fait la même chose sans se plaindre, et de donner l'amour et la joie à tous ceux qui sont autour. Nous avons terminé la journée épuisée, mais de la même manière le reflet de la journée a été faite à la fin de l'œuvre.

La deuxième journée a été splendide, parce que nous avons pu partager avec les gens merveilleux d'Ayquina, tant d'enfants et d'adultes plus âgés, de savoir qu'ils ont des rêves qui peuvent être réalisés: Don Alberto mentionne: «je voudrais que le peuple d'Ayquina soit plus qu'un Sanctuaire religieux et être une communauté de la tradition d'Atacama "parce que cela peut être accompli à travers les traditions, et aussi à travers la narration qui a fait les conteurs de Calama. Parce qu'ils rapportent les mythes des peuples de l'intérieur et ils ont utilisé des chiffres, aussi traditionnels que le Condor, le renard, entre autres, qui sont des animaux typiques de la zone Nord. À la fin de la journée dans l'église à côté de la figure de la Vierge de Guadalupe de Ayquina, je me suis excité parce qu'elle représente la figure de la mère protectrice qui prend soin de moi tous les jours. Parce que ma mère est dans ma patrie et quand elle me manque, je regarde toujours l'image vierge d'Ayquina

Le troisième jour, était spécial parce que nous cisaillés moutons et m'a permis de me rappeler le sud du Chili, la ville dans laquelle je vis, parce que quand j'étais petit ma tante maternelle m'a appris à tisser métier à tisser. Il était étonnant de l'enseignement de ce jour-là, parce que, tout en ciselant pensé que les moutons étaient calmes au moment de l'enlèvement de la laine, et reflète que nous devrions être des êtres humains au moment de l'audition de la parole de Dieu, et les enseignements qui nous ont laissé à Par la Bible. Enfin, je n'ai qu'à remercier Jésus et la Vierge pour l'expérience  

Valeria Torres Ort
iz profes
seur College Fondation éducative Notre-Dame d'Ayquina.
Calama-Chili

 

Témoignage Réunion continentale du jeune MDR-SANTIAGO

Réunion continentale Santiago 2018, comment je décrirais mon expérience avec quelques mots étonnants, extraordinaires, inimaginables et des mots sans fin qui peut dire à quel point j'étais émerveillé à Santiago, je n'ai jamais pensé à vivre quelque chose comme ça et l'incroyable passe, à Bien que j'étais déjà allé à Santiago, j'ai rencontré d'autres endroits qui m'a laissé étonné. Je pense que l'une des choses que je n'ai jamais pensé à faire était de grimper à San Cristóbal Hill; Si je venais épuisé à la chapelle, mais voyant l'image de la Vierge récompensé la faim et la fatigue. Je n'ai jamais pensé à faire des amis aussi forts qu'avec les gens de ma communauté, nous étions tous de différents endroits et nous savions comment nous entendre très bien, les gens du Pérou étaient les plus amicaux, amicaux et sociables étaient certainement un 7. En plus, je ne pensais pas rencontrer des gens de mon école avec qui je ferais une belle amitié.

Merci, je ne peux que remercier l'expérience, les gens que j'étais avec, ceux que j'ai rencontrés, ceux qui forment une amitié incroyable; Juste pour remercier de m'avoir acclamé les 6 jours où j'étais là, les sœurs qui nous accompagnaient dans le processus, les tantes de la cuisine que nous étions heureux le matin, le soir et le soir avec un beau sourire et un "Bonjour, vous voulez", les gens du chœur; Ils n'avaient pas été ensemble pendant un court laps de temps, mais ils nous ont fait jouir, chanter, crier et danser animtardivement chaque chanson, qui n'a pas échappé à tout détail, les couvertures et les nattes de couchage, le poêle qui nous abrite dans les nuits froides de Santiago et les soirées animées avec les prières Et des chansons qui nous ont acclamés. Il suffit de remercier pour chaque expérience et les histoires racontées et vécues par chaque personne qui nous a visités, tous remercient les expériences qu'ils nous ont donné et le désir de contribuer plus dans l'église et aider les autres. Nul doute que j'ai beaucoup plus à dire et beaucoup plus de gens à remercier, sans doute ce que j'ai vécu était incroyable, comme l'un de mes professeurs a dit "vous devez le vivre" et Wow c'était incroyable de le vivre.

Milen Tap
ia 3 ° Collège étud
iant Fondation éducative Notre-Dame d'Ayquina C
alama-Chili

Share
Share
Share