La situation que traverse l’homme dans le monde inquiète et préoccupe. L’homme face à la loi, les règlements, la guerre, la couleur de la peau, l’argent… bref, sa vie en tant que l’homme. Cet article est un rappel à la conscience de tout un chacun de mettre Lhomme avant tout.

L’homme est à l’origine de la création. Il né a pas droit de vivre sur terre à la façon d’un locataire. Le monde est sa maison. La flore et faune est l’offre du bon Dieu pour sa vie. Les biens terrestres, l’ombre et la clarté, les quatre saisons doivent lui prodiguer la joie.

Sommes-nous, avec Jésus, du côté de l’homme ou bien du côté de nous-mêmes ? La lutte pour la vie est dure ; le loguant chacun pour soi et que les autres se débrouillent ne peut pas être l’objet d’un classement (une place dans la vie)

Jésus nous dit ; « je ne suis pas venu pour être servi, mais pour servir et pour donner ma vie pour tous » (Mc10, 45)

Un comte des jeunes de Virunga à GOMA : trois fils et leur mère

Il y avait trois fils d’une même famille. Un jour, l’ainé dit à ses frères : « moi, j’aime beaucoup notre maman. » Le second dit : « je l’aime beaucoup plus ». Le plus jeune dit : « notre maman, c’est moi qui l’aime le plus. » pendant qu’il parlait, la maman rentra de son service (champ). Elle commença à préparer la nourriture mais l’eau lui manqua. Elle appela son fils ainé et lui dit : « mon fils, cherche-moi de l’eau au puits » l’enfant lui répondit « j’ai mal à la tête, je ne pourrai pas porter la cruche ». La maman déçue, s’adressa au plus jeune : » sans hésiter, ce dernier prit la cruche, courut vers le puits et en un clin d’œil en revint avec de l’eau. La maman fut remplie de joie.

 Etre homme c’est aimer…

Si en face de la souffrance, de la douleur, tu n’éprouves qu’indifférence. Tu n’es pas un homme.

Il plut au Créateur d’élever une personne de ta race à la plus haute dignité. De tous les vivants, elle est la seule, après celui qu’elle avait porté dans son sein, neuf mois durant, à demeurer avec son corps et son âme auprès de Dieu.

Puisses-tu, ô Créature, de ne jamais gâcher ce privilège et aider L’homme, ton compagnon à acquérir l’amour sincère, franc, loyal et désintéressé.

En bref, Si tu veux trouver Dieu sers l’HOMME. L’amour de tout homme, c’est la route du Christ : Dans la foi c’est le même combat pour Dieu. Acceptons de ne pas penser qu’à nous. De ne pas aimer que nous. Alors l’Esperance de demain se réalisera aujourd’hui et le monde sera neuf.

Sœur Véronique

 

Share
Share
Share