La pastorale juvénile peut être définie comme étant l’ensemble des activités réalisées au sein d’un groupe de jeunes dans une paroisse, ayant pour objectif de rendre présent le Christ-Jésus au milieu des jeunes. Dans cette pastorale, mon projet prend sa source dans le Charisme des Missionnaires Dominicaine du Rosaire (MDR), qui est « Evangéliser les Pauvres dans les Situations Missionnaires où l’Eglise a le plus besoins de Nous ». Cette pastorale a pour but, d’amener les jeunes à pourvoir découvrir Jésus-Christ vivant et présent dans l’Eglise, puis stimuler les jeunes à s’engager et à Le servir pour devenir saint.

Mon engagement dans la pastorale juvénile m’amène à incarner notre Charisme et spiritualité des MDR, au service de la mission évangélisatrice de l’Eglise. Cet engagement a pour objectif, épanouir l’Homme et assurer son développement intégral en l’orienté vers le Ressuscité qui l’accompagne et l’aide à devenir le chrétien convaincu et convaincant. Il est vrai que, la jeunesse participe dans les activités de l’Eglise avec vivacité et dynamisme. Elle aime bien collaborer à la célébration des moments forts de l’Eglise comme les Journées Diocésaine des Jeunes, les Pèlerinages, des soirées théâtrales, des concerts… Dans différents groupes, nous nous rassemblons pour prier, partager et divertir. De ce fait, la participation de certains dans la vie de l’Eglise est ponctuelle et pour d’autres régulière. En conséquence, pour intéresser les jeunes, à la régularité, ils devraient trouver au sein du groupe et des encadreurs, le sérieux, l’entente, la délicatesse et la fraternité. C’est ainsi que l’amabilité des MDR, m’aide à permettre aux jeunes à se sentir accueillis et à prendre les initiatives qui devraient être reconnues.  Cependant, il  y a aussi des petites difficultés rencontrées car, la plus part des jeunes adhère dans des groupes paroissiaux, avec les envies d’avoir les rôles significatifs et d’être les premiers responsables. Face à cette difficulté, il est beau d’encourager les jeunes à s’enraciner dans la foi pour être fidèles à leur engagement.     

En fait, des jeunes ont beaucoup d’attentes mais certains parmi eux finissent par découvrir plus profondément, ce que Dieu attend d’eux : Aller à la messe, prier, aimer Dieu et le prochain, s’engager dans les groupes, pour faire une rencontre intime et effective avec le Christ Ressuscité, afin de le servir l’aimer et devenir saint.

Nkogo Marie –Clarisse

Share
Share
Share